Demande d'assurance

Même s'il en laisse la jouissance à un locataire, tout propriétaire a des responsabilités par rapport à son bien. Une assurance permet donc de couvrir les frais occasionnés par d'éventuels sinistres ou travaux.

Assurance du locataire : rarement totale.

Les assurances habitation pour les locataires sont souvent peu adaptées aux caractéristiques de l'habitation du fait de la modicité des cotisations. Leur assurance se résume généralement aux dommages qu'ils peuvent causer à l'immeuble et aux tiers. Murs, toits et espaces collectifs sont, eux, normalement couverts par l'assurance de l'immeuble dans le cas d'une copropriété. Cependant, il arrive souvent que le copropriétaire ne soit pas couvert lorsque :

  • -Le locataire n'était pas assuré pour le risque survenu ;
  • -Le locataire n'était pas responsable du sinistre ;
  • -Le logement est inoccupé lors de travaux ou entre deux baux.

Assurance du bailleur : compléter celle du locataire.

Il est donc conseillé à tout propriétaire bailleur de souscrire sa propre assurance pour le logement afin de pallier les absences de couverture du contrat du locataire et celles du contrat de la copropriété. Chaque situation étant particulière, il est conseillé de récupérer auprès du syndic et du locataire une copie de leurs contrats pour vérifier les modalités de la protection souscrite. Afin d'étudier au mieux les garanties manquantes et le contrat le plus précis à moindre coût, l'aide d'un courtier en assurance peut s'avérer précieuse et vous fera gagner un temps considérable.

Les responsabilités du propriétaire

Le propriétaire bailleur a des responsabilités vis-à-vis de son locataire. Il se doit d'offrir un logement salubre, en bon état, et donc de prendre à sa charge tout au long du bail les réparations dites non locatives. Si un sinistre survient, dû à un mauvais entretien ou à un vice de construction, le propriétaire peut être tenu pour responsable. De même, le locataire peut se retourner contre lui en cas de trouble de jouissance à la suite de dommages matériels dus à un incendie, un dégât des eaux et explosion, même si le locataire était lui-même impliqué. Il est donc recommandé, autant que possible, de souscrire les garanties « troubles de jouissance » et « recours des locataires » dans son contrat d'habitation.

Location meublée : les particularités

Lorsque le logement est loué meublé, s'ajoute à l'assurance du bien immobilier la responsabilité du mobilier. Le contenu de l'habitation peut alors être incorporé au contrat d'assurance habitation du propriétaire pour le logement, avec des garanties spécifiques. Il peut également adopter une assurance « pour le compte de qui il appartiendra » avec abandon de recours. Cela permet au locataire d'être assuré pour les dommages potentiels qu'il provoquera, le blessant lui ou des tiers. Cette solution est souvent favorisée pour des locations sur une courte période (location à des étudiants ou de vacances par exemple) et facilite les démarches lors des changements fréquents de locataires

Informations sur le bien
Vos informations